Dark Mode !

image dark mode

Nouvelle année et nouveaux projets !

Pour le confort de vos yeux le Dark Mode est maintenant disponible depuis le menu du site!


Merci pour votre confiance et bonne année 2021 !

L'histoire du DevOps

Dans cet article, nous discuterons de l’histoire complète et la naissance du mouvement DevOps

Introduction

Une série de circonstances réunies qui donneront finalement naissance à ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom du DevOps ...

2003 : Le SRE

En 2003, Google a embauché Ben Treynor pour diriger des ingénieurs dans un environnement de production, distinct de l'environnement de développement. Les nouveaux titres de poste de ces ingénieurs sont nommés SRE (Site Reliability Engineering).

Leur principale tâche était de maintenir un temps de disponibilité élevé pour les services proposés par Google, le tout en travaillant en étroite collaboration avec les développeurs pour garantir que les opérations ne s'arrêtent pas pour les clients, car tout temps d'arrêt rencontré par Google dans ses principaux produits, entraîné des pertes de revenus. Bien que le terme n'ait pas encore été inventé, les SRE ont été les premiers véritables praticiens d’une philosophie plus connue maintenant sous le nom "DevOps".

Google n'était pas la seule entreprise à avoir commencé à utiliser des SRE. Bientôt, tous les grands acteurs de la technologie ont commencé à adopter des philosophies axées sur la fiabilité des infrastructures pour réduire les temps d'arrêt et augmenter la satisfaction des clients.

Déclaration de Google sur le SRE

« Fondamentalement, c'est ce qui se passe lorsque vous demandez à un ingénieur logiciel de concevoir une fonction d'exploitation. ».

Ben Treynor (Vice President Engineering chez Google).

2007-2008 : un Belge frustré

Le consultant, chef de projet et praticien agile belge Patrick Debois, a accepté une mission auprès d'un ministère belge pour accompagner la migration de leurs centres de données où il était en charge des tests. Ses fonctions l'ont obligé à chevaucher les activités et les relations entre les équipes de développement d'applications et les équipes d'exploitation (serveur, réseau et base de données). Les expériences et les frustrations rencontrées sur le manque de cohésion entre les méthodes d'application et les méthodes d'infrastructure ont semé le mécontentement de Debois. Son désir d'une meilleure voie le conduira bientôt à l'action.

Plus tard, en 2008, lors d'une conférence Agile tenue à Toronto, au Canada, un homme du nom d'Andrew Shafer a tenté d'organiser une séance de rencontre intitulée « Infrastructure Agile ». Lorsque Patrick s'est présenté à la session il était le seul présent, mais Andrew avait reçu tellement de commentaires négatifs, qu'il n'était pas venu lui-même à sa propre session.  Cependant, Patrick qui était présent pour animer une conférence nommée « l'utilisation du Scrum* et des pratiques agiles dans un contexte opérationnel », était tellement excité que quelqu'un d'autre partage sa frustration qu'il est allé retrouver Andrew dans le couloir de la conférence et ont eu une longue discussion afin de réaliser qu'il devait y avoir d'autres personnes qui voulaient échanger de ce qui semblait être un problème si répandu et systémique. 

Définition

*Scrum : méthode agile, dont le principe de base est que les différents acteurs d’un projet avancent ensemble et soit toujours disposé à réorganiser le projet au fur-et-à-mesure de sa progression.

Par la suite ils ont formé un groupe de discussion pour que d'autres personnes partagent leurs idées sur la façon de résoudre ce fossé entre les phases de développement et les opérations arrivant plus tard. Leurs discussions et le partage d'idées avec d'autres ont fait avancer le concept « d’administration de systèmes agiles ». La même année, Debois et Shafer ont formé un groupe d'administrateurs de systèmes agiles sur Google, avec un succès limité.

Juin 2009 – La naissance du DevOps

En juin 2009, John Allspaw, vice-président directeur des opérations techniques et Paul Hammond (je n'ai pas réussi à trouver son LinkedIn 😟) directeur de l'ingénierie de la société Flickr, ont su tirer parti de leur expérience de la gestion du temps de disponibilité sur le plus grand site de partage de photos au monde de l'époque. Ils ont noté que l'équipe des opérations chargée de la gestion des serveurs, et l'équipe de développement chargée de créer du code, semblaient toujours en désaccord les uns avec les autres. La solution proposée, était d'embaucher des « Ops* qui pensent comme des Devs* » et des « Devs qui pensent comme des Ops » disaient-ils. 

Définition

*Devs : développeurs
*Ops : opérateurs

Les deux employés de Flickr ont fait une présentation désormais célèbre traduite en français par « 10+ déploiements par jour : coopération Dev et Ops à Flickr ». La présentation avait un air dramatique, car Allspaw et Hammond jouaient le rôle de l'interaction controversée entre les représentants du développement et des opérations au cours d'un déploiement de logiciel typique, ainsi que tous les blâmes qui se produisent, tels que : « Ce n’est pas mon code, ce sont vos machines ! » ou « Ce ne sont pas mes machines, c’est votre code ! ». Leur présentation a montré que la seule voie rationnelle pour aller de l'avant est que les activités de développement et d'exploitation des applications soient transparentes, et pleinement intégrées. 

Au fil du temps, cette présentation a atteint un statut légendaire. Ils ont proposé d'intégrer le développement et les opérations dans une infrastructure automatisée avec un contrôleur de version partagé, avec notamment un build* et un déploiement* en une seule étape. À cette époque, le DevOps est né, mais il n'avait pas encore de nom.

Définition

*Build  : action de transformer le code source d'un programme sous une version exécutable
*Déploiement : action de pousser la version exécutable du programme dans un autre environnement (ex : production)

Octobre 2009 – aujourd’hui : La popularisation du mot « DevOps »

Ne pouvant pas assister en personne à la conférence des deux employés de Flickr, Debois a décidé de la regarder par flux vidéo. Inspiré, il décide d'organiser sa propre conférence nommée « DevOpsDays ».  En, cherchant à annoncer la conférence sur Twitter, il utilise le hashtag « DevOps » comme un raccourci des mots « développement » et « opérations » qui devient rapidement le nom du mouvement qu'Allspaw et Hammond ont articulé pour la première fois lors de leur conférence.

La DevOpsDays débute en Belgique. Elle se tiendra l'année suivante en Australie et aux États-Unis. Au fil du temps, de plus en plus de DevOpsDays ont été organisés dans différents pays et villes du monde où développeurs et professionnels des opérations se réunissent pour discuter de l'automatisation, des tests, de la sécurité et de la culture organisationnelle nécessaire pour éviter les confrontations intempestives. Les réunions en face-à-face ont incité de plus en plus de gens à se dynamiser autour du DevOps jusqu'à ce qu'il devienne un mouvement populaire à part entière. À ce moment-là, le terme « DevOps » avait officiellement atterri dans les livres d'histoire.

recherche Google du mot « DevOps »

Montée en puissance de la recherche Google du mot « DevOps »
Source : Google Trends

Espace commentaire

Écrire un commentaires

vous devez être connecté pour poster un message !

0 commentaire

D'autres articles

Sommaire